Conférence de Mariano Bizzarri 17 juin PSL

Dans le cadre des activités de la chaire Blaise Pascal 2013-2015 de Ana Soto, au sein de l’équipe République des savoirs à l’ENS, nous avons le plaisir de vous annoncer la conférence de 

Mariano Bizzarri (Professeur de biochimie – Département de Médecine Expérimentale Université La Sapienza, Rome, Italie) intitulée :

How microgravity changes structure and functions of cells and tissues.

La conférence aura lieu le mardi 17 juin à 14h à PSL au 62 bis rue Gay-Lussac, Paris 75005 dans l’amphithéâtre.

RÉSUMÉ : Spaceflight technologies have disclosed amazing opportunities to outreach Human knowledge and control over the natural World. However, the actual experience of microgravity has become a relevant threat that significantly limits the extent of  man permanence in space. Gravity has been proven to affect a wide array of biological functions, interacting at different levels of complexity, from molecules to cells, tissue and the organisms as a whole. The non-equilibrium theory has been proven to explain how biological dissipative structures, like the cytoskeleton, may be sensitive enough to sense gravity change, then transferring the mechano-signal into biochemical pathways. Within that framework, gravity represents an ‘inescapable’ constraint that obliges living beings to adopt only a few configurations among many others. By removing the gravitational field, living structures will be free to recover more degrees of freedom, thus acquiring new phenotypes and new properties. That model enables us to unveil the astonishing role biophysical cues exert on driving cells to different phenotypic fates and in making tissue organization. Physical factors, akin gravity, induce a local as well as a non-local control on cell-tissue cross-talk, by eventually constraining the intracellular molecular machinery.Our hypothesis considers that discoveries on that field are thought to advance our knowledge, providing amazing insights into the biological mechanism underlying physiology as well as many relevant diseases, like cancer.Those implications as well as the consequences on space research policies will be discussed

Conférence de Barbara Demeneix 27 mai ENS

Dans le cadre des activités de la chaire Blaise Pascal, nous avons le plaisir de vous annoncer la conférence de Barbara Demeneix (UMR CNRS/ MNHN 7221: Evolution des Régulations Endocriniennes, Muséum National d’Histoire Naturelle) intitulée :

L’exposition précoce à des xénobiotiques et les maladies neurodéveloppemetales: enjeux socio-économiques et éthiques.

La conférence aura lieu le mardi 27 mai à 14h à l’ENS au 46 de la rue d’Ulm dans la salle des conférences.

RÉSUMÉ : L’exposition précoce à des xénobiotiques et les maladies neurodéveloppemetales: enjeux socio-économiques et éthiques. Barbara Demeneix, UMR CNRS/ MNHN 7221: Evolution des Régulations Endocriniennes, Muséum National d’Histoire Naturelle. Barbara Demeneix, Directrice du Department Régulations et Développement au Muséum National d’histoire Naturelle est auteur de ‘Losing our Minds : Effects of Chemical Pollution on t Mental Health of Future Generations’ qui sera publié par Oxford University Press en juillet 2014. Cet ouvrage dérive des travaux de l’auteur sur l’action des hormones thyroïdiennes dans la neurogenèse précoce et ses recherches sur les xénobiotiques agissant sur ces systèmes. En particulier, ses résultats obtenus chez le Xénope, font écho avec des études épidémiologiques montrant que des insuffisances thyroïdiennes maternelles dans le premier trimestre de la grossesse affectent négativement le QI et le comportement des enfants. L’hypothèse actuelle est que les xénobiotiques présents dans les compartiments fœtales pourraient interférer avec la signalisation des hormones thyroïdiennes et la neurogénèse précoce, contribuant à l’augmentation importante actuelle des maladies neuro-développementales. Les conséquences socio-économiques d’une telle exposition fœtale seront discutées ainsi que des considérations éthiques, notamment en termes des responsabilités intergénérationnelles.

Cours « Complexité biologique et organisation: démarches théoriques et applications expérimentales » Mars et Avril 2014

Dans le cadre des activités de la chaire Blaise Pascal, Mme Soto et M Longo (Centre Cavaillès), en collaboration avec le groupe de recherche Working Group on Theory of Organisms, tiendront un cours intitulé Complexité biologique et organisation: démarches théoriques et applications expérimentales. Ce cours se déroulera en partie au Muséum national d’Histoire naturelle et en partie à l’École Normale Supérieure, de 9h à 11h.

Ce cours est une occurence unique, il n’aura lieu que cette année en occasion de l’attribution de la Chaire Pascal à Mme Soto.

Les places sont limitées, la priorité est donnée aux étudiants/élèves. Pour informations et inscriptions merci de contacter Nicole Perret nicole.perret@ens.fr, Ana Soto ana.soto@tufts.edu ou Giuseppe Longo giuseppe.longo@ens.fr

Première partie Mnhn de 9h à 11h 

Attention aux changements de salles!

6 Mars, session 1 : théories en physique et en biologie. Différences entre ces deux disciplines, état par default, causes, contraintes, observables : Symétries et espaces théoriques (Ana Soto et Giuseppe Longo) – Laboratoire de physiologie Bibliothèque du 1er étage 7 rue Cuvier paris 75005

7 Mars, session 2 : à propos d’organismes et de machines : perspectives réductionnistes. La machine est-elle un bon modèle pour comprendre l’organisme ? Des mécanismes aux ordinateurs. L’introduction de la théorie de l’information en biologie. La spatialité impossible de l’information (Ana Soto et Giuseppe Longo) – Laboratoire de physiologie Bibliothèque du 1er étage 7 rue Cuvier paris 75005

10 Mars, session 3 : élaboration et communication des concepts. Métaphores, types d’explication, mécanismes. (Ana Soto et Nicole Perret) – AMPHI Rouelle

11 Mars, session 4: visions non-réductionnistes : organicisme, biologie des systèmes (von Bertalanffy-Weiss), théorie des systèmes développementaux (Oyama-Griffiths), autopoïèse (Varela), auto-organisation (Kauffman), Systèmes complexes de Rosen. (Ana Soto et Matteo Mossio) – AMPHI Rouelle

13 Mars, session 5 : état par défaut : prolifération et motilité. (Ana Soto et Carlos Sonnenschein) – AMPHI Rouelle

14 Mars, session 6 : la théorie de l’évolution : un point de départ pour une théorie des organismes ? (Ana Soto et Giuseppe Longo) – AMPHI Rouelle

Deuxième partie ENS – 45, rue d’Ulm de 9h à 11h

7 Avril, session 7 : le cadre théorique : itération non-identique d’un procès morphogénétique. L’espace de la croissance et des formes (Ana Soto et Giuseppe Longo, Mael Montévil) – Salle W 4ème étage escalier B

8 Avril, session 8 : Complexité versus organisation. La dynamique des espaces de description en biologie (Ana Soto, Giuseppe Longo et Mael Montévil) – Salle W 4ème étage escalier B

9 Avril, session 9 : déterminants physiques de l’organogénèse (Ana Soto) – Salle W 4ème étage escalier B

10 Avril, session 10 : le cancer comme développement malmené (Ana Soto et Carlos Sonnenschein) – Salle W 4ème étage escalier B

11 Avril, dernière session : discussion générale et bilan – Salle W 4ème étage escalier B

Vendredi 6 Décembre à Amiens

Ana Soto interviendra dans le cadre du Colloque Santé-Environnementdu du Conseil Régional de Picardie  du 6 et 7 décembre avec un exposé intitulé Deux décennies après « Wingspread »: un volume important de données scientifiques disponible pour la mise en œuvre d’une politique efficace de protection de l’Environnement et de la Santé.

Vendredi 6 et samedi 7 décembre à partir de 8h45 au Carré de la République à Amiens.

Programme détaillé du colloque