Colloque 5 et 6 mai 2015 – Biological complexity and organization: theoretical approaches and applications

Nous avons le plaisir de vous convier au Colloque de clôture des travaux de la Chaire Blaise Pascal 2013-2015 de Biologie d’Ana Soto intitulé :

Biological complexity and organization: theoretical approaches and applications

Complexité biologique et organisation : démarches théoriques et applications

organisé par Ana Soto, Nicole Perret, Giuseppe Longo et Barbara Demeneix.

Le colloque se tiendra les 5 et 6 Mai 2015 au Muséum national d’Histoire naturelle dans l’Amphithéâtre de Paléontologie, 2 Rue Buffon, 75005 Paris.

Le colloque sera introduit par un discours de bienvenue de la part de Mme Isabelle This Saint-Jean, vice-présidente du conseil régional d’Île-de-France en charge de l’enseignement supérieur et de la recherche et vice-présidente de la commission « enseignement supérieur, recherche et innovation » de l’Association des régions de France.

 

LE PROGRAMME

Mardi 5 Mai

9h30 – 9h45  Introduction de Ana Soto,  Chaire Blaise Pascal 2013-2015 de Biologie, ENS

9h45 – 10h00 Mot de bienvenue par Isabelle This Saint-Jean

10h00 – 11h00 Manfred Drack, U. Tübingen: Theoretical biology and the organism concept: a historical perspective

11h00 – 11h30 pause

11h30 – 12h30 Giuseppe Longo,  CNRS et ENS: Conceptual dualities at the interfaces Mathematics/Physics/Biology

12h30 – 14h30 pause déjeuner

14h30- 15h30 Maël Montévil, U. Paris-Diderot, et Matteo Mossio, CNRS et IHPST: Theoretical principles for biology: organization and variation

15h30 – 16h30 Paul-Antoine Miquel, U. Toulouse: A condition to better understand the emergence of novelty in biology

16h30 – 17h00 pause

17h00 -18h00 Erez Braun, Technion-Israel Institute of Technology: The unforeseen challenge: From Genotype-to-Phenotype in Cell Populations

 

Mercredi 6 Mai

9h30 – 10h30 Scott Gilbert, Swarthmore College: We are all lichens

10h30 –11h30 Tomas Heams, AgroParisTech : We are all minerals

11h30 –12h00 pause

12h00 -13h00 Carlos Sonnenschein, Tufts University: Morphogenesis and cancer: a view from a theory of organisms

13h00 -15h00 pause déjeuner

15h00 -16h00 Ana Soto, ENS: Toward a theory of organisms

16h00 -16h30 pause

16h30 – 18h00  TABLE RONDE : From theory to the bench and back

Présidée par : Barbara Demeneix, MNHN

Participation de : Mariano Bizzarri, U. Roma, Thomas Heams,  AgroParisTech et Olaf Wolkenhauer, U. Rostock

Conférence de Paul-Antoine Miquel et Maël Montévil

Dans le cadre des activités de la chaire Blaise Pascal 2013-2015 de Ana Soto, au sein de l’équipe République des savoirs à l’ENS, nous avons le plaisir de vous annoncer la conférence de 

Paul-Antoine Miquel (Professeur de philosophie contemporaine – Université Toulouse  2) et de Maël Montévil (Post-doctorant Matière et Systèmes Complexes – UMR 7057 et associé à l’IHPST – UMR 8590)  intitulée :

L’individuation biologique, aspects conceptuels, aspects mathématiques

Giuseppe Longo (Directeur de Recherche CNRS Centre Cavaillès, ENS Paris) sera répondant pour cette séance

La conférence aura lieu le vendredi 13 mars  à 15h au Centre Cavaillès 3ème étage, ENS, 29 rue d’Ulm, Paris 75005

RÉSUMÉ : Dans cette présentation, nous allons revenir sur une énigme : il n’y a pas d’explication possible en biologie sans enchevêtrement de niveaux. La relation entre les états d’un système et sa structure, qui permet en physique de déterminer un point de vue du système distinct de celui de l’observateur semble ne pas pouvoir être aussi aisémentat testée en biologie. Nous nous demanderons quelle est la source de ce problème ? La réponse que nous proposerons est que l’organisation biologique est une organisation du second ordre, ou pour le dire autrement un redoublement d’organisation, dont nous essaierons de préciser certains aspects conceptuels et certains aspects mathématiques. Nous comparerons ce concept de redoublement, avec l’hypothèse de criticité étendue, proposée par Bailly et Longo, mais aussi avec celui de clôture organisationnelle proposépar Varela et les néovaréliens. Nous montrerons également le lien direct qu’il y a entre cette hypothèse et l’existence de la prolifération avec variations comme état standard pour l’ontogénie et le développement des organismes, ainsi que celui de descendance avec modifications, pour l’évolution.

Colloque – Evolution, Development and Cancer

Nous avons le plaisir de vous inviter à un colloque d’une journée intitulé

Evolution, Development and Cancer

organisé par le Centre Cavaillès et la Chaire Blaise Pascal, République des Savoirs de l’Ens, en l’honneur de Carlos Sonnenschein pour fêter ses 80 ans.

Le colloque se tiendra le

vendredi 5 décembre 2014 au Muséum national d’Histoire naturelle, Amphithéâtre de Paléontologie, galerie de paléontologie, 2 rue Buffon, 75005 Paris

PROGRAMME

Evolution, Development and Cancer

10h – 10h10 Giuseppe Longo – Ouverture de la journée

10h10 – 11h Michel Morange – From cancer, to evolution and causality

11h – 11h50 Andras Paldi – Building a career in the society of the cells

11h50 – 12h40 Nicole Perret et Mael Montévil – From genetic program to enablement

Déjeuner

14h30 – 15h20 Denis Noble – What is Life? A reinterpretation of central tenets of 20th century biology

Pause café

15h40 – 16h30 Barbara Demeneix – Complexity from a physiologist’s view point

16h40 – 17h20 Carlos Sonnenschein – tba

17h20 – 17h30 Remarques conclusives

—————————————————

We are pleased to invite you to the symposium entitled:

Evolution, Development and Cancer

This symposium is organized by the Centre Cavaillès and the Blaise Pascal Chair, République des Savoirs de l’Ens, to honor Carlos Sonnenschein on his 80th anniversary.

It will take place on

Friday December 5th 2014 at the Muséum national d’Histoire Naturelle, Amphithéâtre de Paléontologie, Galerie de paléontologie, 2 rue Buffon, 75005 Paris

 PROGRAM

Evolution, Development and Cancer

10 – 10:10 Giuseppe Longo – Opening Remarks

10:10 – 11 Michel Morange – From cancer, to evolution and causality

11 – 11:50 Andras Paldi – Building a career in the society of the cells

11:50 – 12:40 Nicole Perret and Mael Montévil – From genetic program to enablement

Lunch break

14:30 – 15:20 Denis Noble – What is Life? A reinterpretation of central tenets of 20th century biology

Coffee break

15:40 – 16:30 Barbara Demeneix – Complexity from a physiologist’s view point

16:40 – 17:20 Carlos Sonnenschein – tba

17:20 -17:30 Closing Remarks

Conférence Barbara Stiegler 4 novembre ENS

Dans le cadre des activités de la chaire Blaise Pascal 2013-2015 de Ana Soto, au sein de l’équipe République des savoirs à l’ENS, nous avons le plaisir de vous annoncer la conférence de 

Barbara Stiegler (Maître de conférences en Philosophie – Université Bordeaux Montaigne) intitulée :

Nietzsche et la biologie aujourd’hui.

La conférence aura lieu le mardi 4 novembre à 14h à l’ENS au 45 rue d’Ulm, Paris 75005 salle des Actes.

RÉSUMÉ : Dans son testament scientifique de 2002, The Structure of Evolutionary Theory, le paléontologue Stephen Jay Gould rend un hommage appuyé à l’interprétation nietzschéenne de l’évolution du vivant. Cet hommage va-t-il jusqu’à valider l’hypothèse de la volonté de puissance? Ce concept, en partie déterminé par des sources biologiques obsolètes, peut-il avoir une quelconque pertinence pour une philosophie de la biologie aujourd’hui? En répondant à cette question, il s’agit pour moi de prolonger une enquête antérieure (Nietzsche et la biologie, Puf, 2001) vers le champ de la biologie contemporaine et les discussions les plus récentes en philosophie des sciences.

Conférence Cancers hormono-dépendants et Perturbateurs Endocriniens 29 OCTOBRE – PARIS

unnamedCancers hormono-dépendants et Perturbateurs Endocriniens

La France est devenu le 1er pays au monde pour l’incidence des cancers hormono-dépendants (cancers du sein et de la prostate), ce qui lui donne une responsabilité particulière pour être à la pointe du combat pour éliminer les perturbateurs endocriniens de l’environnement.

Le RES organisera à l’occasion d’Octobre Rose, la manifestation annuelle consacrée au cancer du sein, une conférence sur le thème « Cancers hormono-dépendants et Perturbateurs Endocriniens » le mercredi 29 octobre à 14h. Nous aurons le plaisir d’y accueillir Ana Soto et Carlos Sonneschein, professeurs de biologie à la Tufts University de Boston. Ana Soto est actuellement titulaire de la Chaire Blaise Pascal invitée à l’École Normale de Paris.

L’objectif est de faire entendre une voix sur les causes environnementales du cancer du sein, mais aussi du cancer de la prostate, qui sont les cancers hormono-dépendants majeurs et en progression très rapide au cours des dernières décennies.

Inscription obligatoire auprès de colloque.res@gmail.com

Conférence de Olaf Wolkenhauer 21 octobre ENS

Dans le cadre des activités de la chaire Blaise Pascal 2013-2015 de Ana Soto, au sein de l’équipe République des savoirs à l’ENS, nous avons le plaisir de vous annoncer la conférence de 

Olaf Wolkenhauer (Dept. of Systems Biology & BioinformaticsUniversity of Rostock, 18051 Rostock, Germany) intitulée :

Blind Alleys in the Roadmap for Systems Medicine:From Mechanisms in Cellular Processesto Principles of Tissue Organization.

La conférence aura lieu le mardi 21 octobre à 14h à l’ENS au 45 rue d’Ulm, Paris 75005 salle des Actes.

RÉSUMÉ : Although much has been learned about molecular components and subcellular processes, the integration of data and models across a wide range of spatial and temporal scales remains unchartered territory. Multi-levelness is a hallmark of biological complexity and, in my view the understanding of cellular systems across multiple levels of structural and functional organization is the fundamental problem in systems biology and even more importantly for systems medicine. I shall argue that this requires a rethinking of how of cellular (mal)function occurs and I shall discuss how mathematical modeling could play a role in escaping the cul de sac of reductive approaches (e.g. pathway centric mechanistic modeling). The transition from biochemistry and molecular biology to systems biology was characterized by a focus on networks rather than single molecules, fuelled by the realization that to understand the whole, one must study the whole. The same is true for the transition of systems biology to systems medicine: to understand tissues as a whole, we must study them as such. I believe that a pro-active strategy to search for organizing principles is necessary to avoid the negative side effects of reductionism. The technological advances that have enabled us to « zoom in » will have to be complemented by novel methodologies that allow us to « zoom out »: For systems medicine to succeed, the microscope of molecular and cell biology has to be complemented by a « macroscope » from systems theory. In the seminar, I am criticizing my own work in network-based systems biology in order to identify new research directions for systems medicine.

Conférence de Giuseppe Longo 30 septembre ENS

Dans le cadre des activités de la chaire Blaise Pascal 2013-2015 de Ana Soto, au sein de l’équipe République des savoirs à l’ENS, nous avons le plaisir de vous annoncer la conférence de 

Giuseppe Longo (Directeur de Recherche (DRE) CNRS au centre interdisciplinaire Cavaillès de l’Ecole Normale Supérieure, Paris) intitulée :

Logique et épistémologie de l’espace: de la peinture italienne aux espaces théoriques de la biologie. 

La conférence aura lieu le mardi 30 septembre à 14h à l’ENS au 45 rue d’Ulm, Paris 75005 salle Weil.

RÉSUMÉ : Il n’existe pas de mathématiques de l’espace ni du plan dans la géométrie grecque. L’Infini actuel n’est pas mathématisé non plus, même s’il est utilisé dans « la pratique » et clairement distingué de l’infini potentiel d’Aristote. À la fin du Moyen-Age, la notion d’infini se précise dans un débat théologique qui conduisit plus tard à la structuration de l’espace dans les peintures au début de la Renaissance italienne, souvent par le travail de peintres-théologiens/prêtres. En examinant quelques peintures importantes, nous verrons de quelle façon la ligne ou le point projectif introduisent l’infini actuel dans l’espace comme forme de (pré-)représentation mathématique de la perspective (linéaire). Cela amorcera l’évolution du rôle crucial joué par l’espace depuis Descartes, Galilée et Newton et, plus tard, par les « espaces des phases », en mathématiques et en physique. Les symétries organisent ces espaces grâce à des principes de conservation (énergie, impulsion, Noether et Weyl, XXe siècle) et, tout cela, nous donna la construction scientifique la plus robuste de la science occidentale, la physico-mathématique moderne et contemporaine.

Qu’en est-il de la biologie qui se base, selon Darwin, sur un principe de non-conservation des phénotypes ( »descendance avec modification »), qui justifie son autre principe, la sélection ? Formes matérielles, sans entités idéales prédéterminées, qui ne cessent de changer avec l’évolution des espèces. Pouvons-nous les organiser dans des espaces (de phase) prédéfinis ? Ou, devrions-nous changer la métaphysique ?

Pour des références, voir : G. Longo. Mathematical Infinity « in prospettiva » and the Spaces of Possibilities. In « Visible », a Semiotics Journal, n. 9, 2011 (original version in French, in « Le formalisme en action : aspects mathématiques et philosophiques », (J. Benoist, T. Paul eds) Hermann, 2013. )Les deux téléchargéables de http://www.di.ens.fr/users/longo/download.html